IE Warning
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!
 
 
 

Remerciement aux élèves de la formation en shiatsu équin & soins énergétiques

Par cet article, j’aimerais remercier les élèves d’é-ki-libre…. toutes ces personnes assez motivées et courageuses, qui ont un jour décidé d’entreprendre…. et surtout de terminer et de valider la formation en shiatsu équin & soins énergétiques.

Le shiatsu équin ou canin, ce n’est pas juste caresser le cheval ou le chien.
C’est être à l’écoute de son corps, de son Être tout entier pour guider nos mains vers ce dont il a besoin.

Pour ce faire, il est indispensable de prendre le temps.

Prendre le temps pour acquérir cette Ecoute silencieuse, cette Présence humble, cette capacité à accueillir l’Autre sans nous imposer, en gardant toujours notre juste place, sans jugement aucun, dans le plus grand Respect.

Prendre le temps, également, afin de mûrir à la philosophie chinoise, aux principes de sa médecine traditionnelle et de sa théorie des cinq Eléments, qui sont totalement différentes de ce à quoi nous sommes habitués, ici, en Occident.

Prendre le temps, aussi, d’acquérir suffisamment de connaissances théoriques et de pratique pour être en mesure de donner ensuite un soin à un cheval ou un chien sans jamais lui nuire.

Prendre le temps, enfin, de travailler sur soi, car s’engager dans une formation en shiatsu animalier, c’est aussi s’engager envers soi et accepter de nous ouvrir à d’autres horizons, de nous remettre en question, de reconnaître nos limites.

Nul ne peut prendre soin d’autrui s’il ne s’occupe pas de lui…. aussi.

Je pense…. et je constate…. que pendant un laps de temps (plus ou moins long selon les personnes), il est possible d’offrir du bien-être, du mieux-être à l’Autre sans se soucier de soi…. mais qu’à un instant T, la Vie va se charger de venir nous présenter des occasions (plus ou moins « violentes ») de nous tourner vers nous, sans quoi notre don envers les autres ne sera tout simplement plus envisageable.

Je remercie donc toutes les élèves qui ont (eu) le Cœurage de suivre la formation d’é-ki-libre.

D’une part, elles mettent toutes à l’honneur mes deux très chers Compagnons équins, Balthazar et Diabolo, qui m’ont amenée vers la découverte, la pratique et l’enseignement du shiatsu.
Ce faisant, elles leur permettent de continuer de vivre, de viiiiiiiibrer, et ça, c’est le plus beau cadeau qui soit…. pour moi, pour « nous », pour l’ « Unis-vers » !! <3 <3

D’autre part, leurs pas se joignent aux miens, sur le chemin de ce qui anime mon Âme au plus haut degré, à savoir l’accompagnement des Animaux, entre autres dans leur tâche d’aider l’humain à se sentir bien, en harmonie avec son environnement et avec lui-même surtout.

Bien sûr, s’inscrire à une formation en shiatsu animalier est toujours extrêmement porteur de Joie.

Cependant, l’engouement du départ risque parfois d’en prendre un coup….

Quand, en plein hiver, on doit encore se rendre à Montbliart pour une journée de formation.

Quand, après « tout ce qu’il y a à faire », à la maison, pour la famille, au boulot, pour une amie etc., il faut encore prendre le temps d’aller voir des chevaux, de donner des soins, de rédiger des rapports de cas pour la prochaine journée (une dizaine en huit semaines à peu près).

Quand, au bout de quelques mois, on doit assumer un événement imprévu ou endurer un passage plus éprouvant.

Quand, à la fin d’un niveau, on s’aperçoit de la masse importante de matière reçue au cours des journées de formation et qu’on a à ingurgiter pour l’examen.

Quand…. etc. etc. etc. etc.

Et je ne vous parle pas des périodes de doute, des phases déroutantes d’interrogations, par lesquelles les élèves passent presque toutes.

La formation en shiatsu équin chez é-ki-libre, c’est presque trois années de mûrissement, pas moins de 54 heures de théorie et 188 heures de pratique, avec deux examens à passer et un mémoire à réaliser.

C’est aussi des journées de week-end consacrées uniquement à l’apprentissage.
Des journées prévues de 10 à 18 heures, et qui se terminent très rarement à l’heure planifiée, mais bien plus tard !

C’est également énormément de kilomètres parcourus (et donc, le budget et le temps qui vont de pair avec cet aspect!)….

Pour se rendre aux journées de formation dans la botte du Hainaut.

Pour aller rencontrer ensemble, dans le cadre de ces mêmes journées, des chevaux inconnus, afin de sans cesse améliorer la pratique en compagnie de la formatrice.

Pour aller donner des soins (dix entre deux journées de formation…. 130 au total pour toute la formation!) à d’autres chevaux encore, sachant qu’il faut compter au moins une heure par soin et une demi-heure minimum pour sa rédaction !

Beaucoup d’investissement donc…. pour une infinie ouverture…. et pour offrir à nos Amis à quatre jambes ou pattes du « bonne-heure »…. encore et encore.

Lorsqu’on ouvre les portes qui mènent au shiatsu animalier, c’est une réalité sans fin qui s’ouvre à nous.

Plus nous découvrons des choses…. plus fascinantes les unes que les autres…. plus nous nous sentons petits et humbles, tellement il y a toujours à apprendre.

La médecine et la philosophie chinoises n’ont pas de limites, et quiconque prétend maîtriser ce domaine se fourvoie !

Elles sont une discipline de chaque jour…. un « apprentis-sage » permanent…. une inépuisable source de savoir, de savoir-faire…. de savoir-Être, surtout.

Elles nous guident vers notre intériorité, vers notre Cœur, et nous aident à marcher vers ce qui résonne pour nous et en nous.

Dans ce cas-ci, ce qui résonne en nous toutes, c’est l’Amour de l’Animal et notre Dévouement envers Lui….

Au plaisir du Partage…. pour *EUX*

Fabienne,
pour é-ki-libre, les Chevaux & Chiens

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire

Comments are closed.