IE Warning
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!
 
 
 

Poème dédié à mes mains…. et mes Amis animaux….

Très longtemps, à tout le monde, je les ai cachées,

parce qu’avec leur aspect, j’étais plutôt en froid, un peu fâchée.

Jamais, je n’y ai prêté une délicate attention,

et pour moi, elles ne méritaient aucune admiration.

Elles étaient juste là, quelque part sur moi,

et dans certaines circonstances, elles me mettaient même en émoi.

Tantôt écorchées par les épines de l’expérience terrestre,

tantôt déchiquetées par les peurs que mon inconscient séquestre,

elles ont chaque fois été abandonnées,

comme si du reste de mon corps, elles auraient pu être dissociées.

Et puis, un jour, mes compagnons de vie les Chevaux

m’ont, petit à petit, guidée vers un entendement nouveau.

Ces mains ne peuvent être isolées de mon corps,

puisque c’est avec mon Âme qu’elles sont en accord.

Elles n’ont pas à être physiquement raffinées, satinées, soyeuses,

mais elles m’accompagnent pour offrir une bienveillance généreuse.

Telles le soleil, elles s’invitent auprès des Cœurs affligés,

dans une présence et une écoute respectueuses, sans s’imposer.

A l’instar du vent, elles se font légères,

lorsqu’elles se posent sur les blessures amères.

A l’image de la terre, elles se font sécurisantes,

grâce à leur art de choyer, de prendre soin de manière nourrissante.

Comme l’eau, elles offrent une occasion

de naviguer à travers les torrents, à son rythme, vers la guérison.

Mes meilleurs gardiens m’ont depuis toujours escortée

pour qu’un jour enfin, le lien unissant la main au Cœur soit accepté.

Chaque soin offert à un animal

m’indique la voie vers ce qui m’est vital.

J’ai appris à aimer mes mains,

j’ai appris à les sentir, les considérer comme un ami divin.

Aujourd’hui, j’ai pris conscience

de leur subtile et infinie quintessence.

Merciiii à vous tous, mes Amis sincères….

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire

Comments are closed.