IE Warning
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!
 
 
 

Prendre le temps…. aussi après un soin shiatsu/énergétique

Nous sommes conditionnés, dans notre société de consommation, à prester, à faire, à paraître, toujours orientés vers l’extérieur, vers le « qu’en dira-t-on ».

Dès lors, ne pas viser la performance, prendre le temps, juste pour Être, avec soi, et non « par-être », avec « les autres », est extrêmement culpabilisant.

Le monde du cheval n’échappe en rien à cette règle !

Toujours plus, toujours mieux, toujours plus haut, toujours plus vite….

Très souvent, lorsque je rencontre un cheval pour un soin, j’ai deux sortes de réactions.

Les uns me demandent combien de temps ils doivent laisser leur compagnon au repos.

Les autres ne savent pas que leur partenaire a droit à une pause après un soin énergétique.

Je profite donc de l’occasion de ce petit article pour préciser certaines règles qui vont en faveur de la réussite d’un soin énergétique.

Tout d’abord, celui-ci doit être proposé dans un contexte agréable pour l’animal, c.-à-d. dans un endroit qui lui est familier et qui lui permet de se sentir à l’aise, d’autant plus si l’animal concerné est de tempérament plutôt Eau ou Feu.

Personnellement, j’aime laisser l’animal libre de ses mouvements, afin qu’il ait le confort de dialoguer avec moi ouvertement et sans barrière aucune.

Pour les chevaux, par exemple, un box spacieux, c’est déjà très bien, car il faut un minimum d’espace, tant pour que le cheval puisse s’exprimer, que pour que le praticien puisse réaliser les étirements des membres.

Un petit paddock est encore mieux, car tous deux sont alors en contact avec un sol naturel, mais dans ce cas, il faut tout de même veiller à ce que le cheval ne soit pas complètement mouillé de la dernière drache…. ou exposé aux grands vents…. ou encore harcelé par une multitude d’insectes.

Ensuite, il est bon d’insister sur le fait qu’un « contexte agréable pour l’animal » sous-entend également que le soin sera de préférence donné, pour les chevaux, en dehors des moments de distribution des grains (si l’on est dans une écurie), surtout si on a affaire à un Terre gourmand ou à un Feu distrait.

Par ailleurs, le soin amenant l’animal vers un état de détente, il se peut qu’il ait une incidence sur la digestion, avec un ralentissement du transit.
Chez l’animal sensible tout particulièrement, il est indispensable de respecter un laps de temps entre le soin et le repas (de grains pour les chevaux qui en reçoivent, je précise).

Si on peut se le permettre, le moment le plus adapté pour un soin shiatsu/énergétique sera celui où il y a le moins de monde possible autour de l’animal, même si ceci figure parmi les conditions les moins importantes de toute la série que je vous énumère ici.

Enfin, l’un des principes les plus importants concerne l’après-soin.

Il est recommandé de laisser l’animal au repos durant les 24 heures qui suivent le soin.

Pour moi, ce délai est un strict minimum.

Citons quelques cas possibles.

Un cheval âgé souffrant d’arthrose a reçu un soin adapté.
Il se sent tout « rajeuni », la douleur ne l’accable plus (autant).
Que fait-il le lendemain du soin s’il est lâché en prairie avec ses potes, pensez-vous ?
Il y a de grandes chances, en fonction de son tempérament, qu’il ne se gêne pas dans ses mouvements de folie passagère, n’est-ce-pas ?
Conclusion possible le surlendemain ?
Eh bien, qu’il soit moins bien dans son corps que trois jours plus tôt !

Autre éventualité.

Un cheval de concours qui semble aller bien et sort régulièrement en CSO.
Le soin permet à son corps de « se déverrouiller », de laisser tomber des compensations qu’il a mises en place pour « tenir », de mettre en lumière un souci qu’il cachait bien (on sait tous que les chevaux sont doués pour ça!).
Ok, le lendemain, le cheval est laissé au repos, il continue de profiter de sa séance très bénéfique.
Deux jours plus tard, sa cavalière le sort en concours.
Et là, c’est le choc : le cheval est mou, voire boiteux !

Je pourrais vous donner d’autres situations prévisibles, mais je vais en rester là.

Il est de la RESPONSABILITE du praticien auquel vous faites appel de vous mettre en garde contre ces effets probables !

Certes, il se peut que rien de tout ceci ne se produise, mais cela peut tout aussi bien se passer…. et le propriétaire ne peut pas tout savoir !

Par Respect donc…. pour cette merveilleuse approche qu’est le shiatsu…. pour le propriétaire…. et la santé de son compagnon, surtout…. il est nécessaire de lui rappeler ces quelques règles AVANT notre venue.

Et pour conclure, par rapport au dernier point évoqué, et pour faire le lien avec l’introduction de cet article, je vous invite tous à…. prendre le temps…. d’Être…. à l’écoute de vos Amis Animaux…. ceux qui, pour moi, sont vos meilleurs enseignants, vos meilleurs thérapeutes.

Le temps passe…. et ne se retourne pas…..

Apprenez à prendre le temps…. d’Être…. pour Eux, pour Vous…. avec Eux, avec Vous…. sans entrer dans une course folle, dans une fuite « hors de vous ».

Il n’y a rien qui urge…. rien qu’il faille prouver…. rien qu’il faille dépasser…. au risque, tôt ou tard, d’être emporté par les torrents de la Vie, terrassé par le Temps qui passe….

Profitez de l’ins-Temps Présent…. prenez le Temps…. laissez le Temps…. <3

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire

Comments are closed.