IE Warning
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!
 
 
 

Comment se manifeste l’élément Eau chez nos Amis Chevaux?

Depuis mon dernier article sur les éléments en Médecine chinoise, il en est coulé, sous les ponts, de l’EAU !

L’hiver étant la saison en lien avec cet élément, il est encore temps pour moi de prendre la plume en cette fin février et de vous proposer une brève description de quelques-unes de ses qualités et fragilités.

Aujourd’hui est un bon jour pour ce faire car cette même Eau se dévoile un peu partout sous toutes ses formes : de la neige ici…. de la pluie chez vous…. du verglas ailleurs….

C’est qu’elle est surprenante, cette Eau.

Elle peut être aussi douce et apaisante que violente et choquante.

Le cheval Eau peut lui aussi être aussi Sage et serein que fou et dangereux, pour lui et pour les autres.

Quand le cheval Eau est en confiance, il nous offre toute sa Sagesse, toute sa Richesse, toute son Intelligence.

Quand il est soumis à sa plus grande fragilité, ses peurs conscientes ou non, il n’a plus aucun contrôle sur ses émotions, et dans son instinct de fuite incommensurable, à l’instar d’un typhon, il renverse tout sur son passage…. et peut donc se mettre en très grave situation de danger lui aussi.

L’Eau est à la fois omniprésente et insaisissable.

C’est souvent elle qui est face à vous quand vous ne parvenez pas à cerner le tempérament de votre interlocuteur, qu’il soit humain ou animal.

Son omniprésence est une évidence.

L’Eau est partout où vibre la Vie, rien n’est possible sans elle.

Elle est d’ailleurs une composante essentielle de nos corps physiques.

Certains prétendent que tous les chevaux, par nature, sont d’élément Eau.

Je ne partage pas tout à fait cet avis.

Certes, le cheval est plutôt Yin (introverti) que Yang (extraverti), mais l’élément Métal est également majoritairement Yin.

D’autre part, il est vrai que l’élément Eau est plus facilement associable aux caractéristiques de la « proie », qui a tendance à prendre la fuite dès le moindre doute d’une « attaque » éventuelle, mais je n’aime pas réduire le « cheval » à une « proie ».

Par contre, le cheval Eau est sans aucun doute un introverti toujours à l’affût d’un soupçon de bruit.

C’est pour cette raison, entre autres, que ses oreilles sont souvent extrêmement mobiles.

Elles écoutent tout ce qui pourrait être le début d’une alarme indiquant qu’il est grand temps de fuir pour sa survie.

Vous comprenez donc qu’enfermer un cheval Eau dans un endroit où il ne peut pas contrôler son environnement peut, à terme, le rendre complètement malade, n’est-ce-pas ?

D’un autre côté, si le cheval Eau se retrouve par exemple dans un box situé à un endroit de pleine effervescence d’une écurie, il risque également de montrer des troubles du comportement, voire un épuisement complet sur le long terme.

La situation lui aura en effet imposé d’être sans cesse sur le qui-vive, en état d’alerte permanent, ce qui aura mis à mal ses surrénales, entraînant par exemple l’aggravation d’une maladie, un ulcère, des changements hormonaux etc.

Je pense que bon nombre de juments, que l’on qualifie trop souvent avec un terme qui m’exaspère (« jument pisseuse ») seraient facilement aidées si on connaissait et composait avec leur élément, au lieu de les « bourrer » de médicaments, de les mettre trop tôt à la retraite, de les « taper » en prairie comme juments poulinières (uniquement « bonnes à ça »…. car elles ont souvent un corps bien fait, des os bien costauds et une robe soyeuse!) ou…. de les envoyer…. pour leur « dernier voyage » !

Car oui, selon moi, si on rencontre un peu moins de chevaux Eau qu’il n’y a d’Eau partout autour de nous, c’est parce que ceux-ci sont largement présents dans le monde équestre, où il est souvent question de performance dans les plus brefs délais.

Or, le cheval Eau a besoin d’énormément de temps pour accorder sa confiance…. et « le temps, c’est de l ‘argent ».

Par conséquent, on ne prend souvent pas le temps avec le cheval Eau.

A contrario, le cheval Eau est un merveilleux « défi » pour le vrai Amoureux du Cheval.

Je peux en parler en connaissance de cause.

J’ai longtemps été accompagnée de chevaux principalement Bois.

Pour plus d’infos à leur sujet, vous pouvez lire l’un de mes articles publié précédemment.

Habituée à des rapports plus Yang, plus dans la force, plus dans l’explosif, la Vie m’a un jour amené Celui qui allait me permettre de rencontrer, de reconnaître, d’accepter cette part plus Yin qui est en moi et qui ressentait apparemment le besoin de s’exprimer, tout en Douceur.

C’est comme ça que Beau-M est entré dans ma Vie. <3

Je ne savais pas que ce cheval Eau allait me métamorphoser.

Il m’a beaucoup surprise, remuée, agacée, exaspérée.

Je ne pouvais plus être avec Lui comme je l’avais été avec tous mes autres Complices.

Plus de cadre rigide, sinon, il prenait la fuite.

Mêmes mes clôtures ne lui ont pas résisté : il est le seul (avec mon Balti, accessoirement, qui lui était Eau ET Bois) à avoir pu passer partout, même avec du courant sur les fils.

Le cheval Eau n’aime pas être confiné, il a un besoin vital d’espace.

Insaisissable, je vous ai dit ci-dessus ?

Eh bien voilà…. dans tous les sens du terme.

Tel l’Eau qui ruisselle sans fin, qui se faufile entre les rochers, qui entre par la plus infime faille de nos maisons, le cheval Eau bouge, court, vole…. et vous échappe.

Physiquement, le cheval Eau disparaît en deux temps trois mouvements (que dis-je…. en un temps deux mouvements!).

Émotionnellement, il monte dans les tours à en « perdre la tête » et à se mettre en situation de danger.

D’ailleurs, il a souvent « la tête dans les étoiles » et les oreilles frétillantes.

Il est important de l’inviter dès la moindre occasion à baisser la nuque, à se détendre, à lâcher les tensions.

Et des tensions, il en a, notre Ami Eau, surtout au niveau du dos et du bassin.

Cet endroit est souvent plus sensible chez lui, encore plus en plein hiver et quand il fait froid.

Dans ces conditions météorologiques, le cheval Eau a besoin de plus de temps encore pour s’échauffer.

Puissions-nous garder ceci à l’esprit quand nous allons le travailler.

De même, chaque médaille ayant son revers, le cheval Eau a des os bien solides, mais ceux-ci sont aussi plus susceptibles d’être fragilisés.

Ainsi, on trouve plus souvent des soucis d’arthrose chez le cheval Eau.

Et comme tout est lié, si le cheval Eau prend de l’âge, cela sera d’autant plus le cas, et encore plus en plein hiver, qui est la saison correspondant à l’élément Eau et à ses déséquilibres.

Le simple fait de masser régulièrement le méridien Vessie du cheval Eau serait l’un des gestes les plus précieux à réaliser pour leur pur bonheur.

D’une part parce qu’il fait partie des deux méridiens de l’élément Eau.

D’autre part parce qu’il a une action sur le système nerveux autonome.

Ce système qui est si souvent sollicité chez le cheval Eau.

Car pour lui, rien n’est plus important que la SECURITE.

Et celle-ci ne lui est cependant jamais totalement acquise, car il est souvent dépendant de son penchant à prendre peur.

Cela fait partie de sa Nature, il ne peut rien y changer.

Parfois, un petit bruit suspect le fait trembler de tout son corps.

Il ne cherche jamais à « ennuyer son monde ».

Non, il préférerait sans doute pouvoir profiter de tout comme son copain Arthur, qui est Terre, paisible et bon vivant.

Mais cela lui est impossible.

Il est donc du devoir de son gardien de l’amener à avoir confiance en lui.

Cela prend du temps, exige de la patience…. bref, c’est le fruit de l’Amour…. mais quel indicible Défi !

Apprendre à nous poser, à baisser notre propre énergie, sans quoi le cheval Eau sera inapprochable.

Prendre le temps de le comprendre et de l’accompagner pour qu’il nous offre son potentiel, malheureusement souvent incompris.

Son potentiel ?

Oui, oui, son endurance, par exemple !

Contrairement au cheval Bois, il ne va pas aller au-delà de ses limites dans un temps record, mais s’il est en équilibre, le cheval Eau peut aller très loin.

Ce n’est pas un hasard si on trouve pas mal d’Eau chez les Trotteurs et les chevaux d’endurance.

Pour faire cadeau de cette autre grande qualité, le cheval Eau a besoin d’être compris et respecté.

C’est souvent « le cheval d’UNE personne ».

S’il est en confiance avec son gardien, il lui offrira tout ce qu’il est en mesure de donner.

Dans le cas contraire, ne vous attendez pas à grande Sagesse de sa part.

Inutile donc de vous rappeler que si vous envisagez de la randonnée ou des concours avec votre Ami Eau, il vous faudra plus qu’une bonne dose de douceur.

Ne vous imposez pas tel le Bois, mais ne soyez pas non plus tel l’Eau peu sûre d’elle.

Dans le premier cas, si vous vous présentez à l’entrée d’un concours de CSO, par exemple, il ne pensera qu’à (vous) fuir et prendra tous les obstacles sur sa route.

Dans le second cas, il n’osera jamais entrer dans la piste car il sentira votre manque de confiance en vous et dès le retentissement de la clochette, vous vous envolerez tous deux…. en sens inverse.

Dès lors que ses craintes sont comprises et acceptées, le cheval Eau est un excellent guide pour le troupeau, surtout à un âge plus avancé.

Par sa Sagesse, son intelligence, il mène les autres vers les endroits stratégiques, et ceux-ci savent qu’ils peuvent se reposer sur sa merveilleuse capacité de vigilance accrue.

Les juments Eau sont souvent des matriarches appréciées par le troupeau tout entier.

Leurs corps aux os solides et aux douces rondeurs représentent d’ailleurs aussi très souvent l’image d’une belle poulinière, sereine, bienveillante, attentive, à la robe soyeuse, aux crins chatoyants et aux yeux expressifs.

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire

Comments are closed.