IE Warning
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!
 
 
 

Travail sur la STRUCTURE OSSEUSE, un outil complémentaire au shiatsu (équin)

Ce samedi, j’accueille les élèves du niveau III de la formation en shiatsu équin & soins énergétiques.

Après quelques nouveaux échanges et partages sur le shiatsu, qui est l’axe essentiel de cette formation, j’aborderai cette fois le travail sur la structure osseuse, avec une petite partie théorique mais aussi et surtout énormément de pratique ensuite.

Car le niveau III de la formation comporte certes encore de la théorie, mais il est principalement orienté sur l’application des principes vus lors du niveau II, ainsi que sur la pratique…. encore et encore. <3

Pour ce faire, nous irons une fois de plus rencontrer des chevaux “inconnus”, chez des propriétaires “de tous horizons”, afin de familiariser les élèves à un maximum de chevaux et aussi…. de “gardiens”.

Guider les élèves pas à pas, ce n’est pas “juste” leur transmettre de la théorie et les observer en journées de formation.

C’est également, par exemple :

** superviser leurs rapports de cas au travers d’une correction régulière, individuelle et détaillée,

** les “corriger” dès qu’une “fausse manœuvre” se présente dans la pratique (d’où l’importance de limiter le nombre d’élèves par groupe et, pour le formateur, d’être attentif aux gestes de touS),

** les accompagner lors de visites d’autres chevaux et aussi

** être témoin de leur approche de l’humain afin de leur donner un retour si besoin.

Car on peut avoir les mains les plus bienveillantes qui soient…. si cette bienveillance s’arrête aux animaux, cela peut fermer certaines portes, ce qui n’est pas dans l’Energie du shiatsu, de la MTC, du reiki, de la structure osseuse.

Mon “travail” comprend donc également cette partie, cette approche, et je suis chaque fois en Joie de découvrir mes élèves “autre part”, avec d’autres chevaux, certes, mais surtout avec d’autres “humains”.

Concernant le travail sur la structure osseuse, qui me tient beaucoup à Cœur, je pense qu’une petite explication sera bien utile pour comprendre ce qu’il a de particulier et de si…. “profond”. <3

Loti au plus profond de l’Être, au Cœur de l’Être, le squelette est le pilier sur lequel repose l’ensemble du corps.

Chaque os se situe à un carrefour entre d’autres os, des ligaments, des tendons, des muscles, des artères, des veines, des organes, des glandes et le réseau lymphatique, sans oublier les merveilleux fascias…. et les points d’acupuncture.

Il est ainsi en lien étroit avec le corps tout entier et sa dynamique énergétique, incluant donc les chakras (reiki) et les méridiens (shiatsu).

Vous comprendrez donc déjà mieux pour quelles raisons cette “voie” est selon moi un outil extrêmement intéressant et complémentaire au shiatsu…. et au reiki, que j’aborde également lors du niveau III parmi les “cordes” que j’ajoute à l’arc de la formation d’ é-ki-libre. 😉

La structure osseuse a également enregistré en elle les informations reçues tout au long du parcours de l’Être depuis des temps infinis, jusqu’à ses plus anciennes racines, son Origine.

En travaillant sur la structure osseuse, on atteint avec le “receveur” une intimité sans pareille, indescriptible avec les termes du langage humain.

La formation en shiatsu permet déjà, progressivement, de goûter à cette symbiose qui s’installe entre le praticien et le “receveur”, mais le travail sur la structure osseuse les emmène bien au-delà!!

Il s’agit véritablement d’un voyage au Cœur de l’Être, tant celui du “receveur” que celui du praticien…. un voyage vers un lieu où plus aucune frontière ne nous sépare…. un voyage vers un endroit où l’on touche à l’ “uni-vers-alité”, à notre “Origine” commune…. <3

La structure osseuse alchimique, tout comme le reiki et le shiatsu, est une technique manuelle de soin.

Elle rééquilibre et redynamise le pilier osseux dans sa motilité, c’est-à-dire dans sa faculté à respirer et à reproduire les mouvements.

Durant la séance, le praticien a recours à treize mouvements spécifiques, impulsés au cœur de l’os, afin que le corps redevienne conscient de ses ressources et en fasse de nouveau usage.

Tout comme pour le shiatsu, entre autres, gardons à l’esprit que le praticien n’est jamais un “magicien” et que c’est uniquement le corps, l’Être du “receveur” qui décide de la manière dont il va utiliser les informations reçues.

Au sujet du terme “receveur”, que j’ai volontairement écrit entre guillemets, j’aimerais, pour conclure, préciser que la frontière est parfois tellement fine que le praticien peut être autant “receveur” que “donneur”, et que la pratique de ces techniques nous emmène chaque fois vers plus d’Humilité et une infinie Compassion….

reiki animaux

Fabienne, pour é-ki-libre, nos Amis Animaux…. et leurs “gardiens”…. <3

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire

Comments are closed.